jeudi 20 avril 2017

Après mûres réflexions, ce sera OUI à Jean-Luc MELENCHON.


(Souvenir ...).


Bonjour mes ami-e-s.

Finalement, dimanche prochain, je voterai OUI à Jean-Luc Mélenchon.

Pourtant, Dieu sait que "les Rouges" ne me laissèrent pas de bons souvenirs, qu'ils soient "Brigades" ou "Kmers" ...

Mais le terrible élitisme nazi me glaça tout autant.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Aktion_T4 

L'extrêmisme du repli sur soi agoraphobe n'est pas moins létal que celui de la loi d'une jungle internationalisée.

Le crime organisé fait parfois Loi. Mais qui vend les armes ? Qui ne fait que recevoir le boomerang de sa propre cruauté, se donnant bonne conscience en dénonçant et pleurnichant sur des terreurs qu'il a générées ?

Sans oublier l'amplification médiatique de la terrible hyper-émotivité, dévastatrice car source de vengeances perpétuelles.

Qu'allons-nous choisir dimanche prochain ? Les deux personnes finalistes, destinées à affronter leurs différents projets pour gouverner notre France.

Si nous éliminons raisonnablement les "petits candidats", nous avons le choix entre 4 concurrents, représentant:

- soit le rejet de l'autre (MLP).
- soit le "CAC40 tradi" (pléonasme, FF).
- soit le "CAC40 progressiste" (oxymore, EM).
- soit un changement de règles, dans une continuité républicaine (JLM).

Que voulons-nous vraiment ? 

- Que rien ne change parce que nous sommes nantis ? Alors nous voterons soit FF si nous sommes tendance "Le Figaro" ("Droite pibales Chateau Eyquem"), soit EM si nous préférons la mode "Le Nouvel Obs" ("Gauche caviar Mouton Rothschild").

- Ne plus partager avec les autres car nous n'avons presque plus rien ? ... MLP.

- Réguler l'appêtit gangantuesque de certains, n'hésitant pas à nous plumer pour assouvir leur faim sans fin ? ... JLM.

En résumé :

- ou bien nous avons beaucoup et désirons tout garder (FF et EM).

- ou bien nous n'avons pas grand chose et, soit nous désirons garder pour nous ce "pas grand chose" (MLP), soit nous transformons ce "pas grand chose" en "quelque chose de pas mal", en répartissant mieux les richesses (JLM).  

Maintenant, réfléchissons à ce qui définit notre beau pays LA FRANCE.

Outre des critères patriotiques assez matérialistes (un territoire, un drapeau, un hymne national dont il ne faut pas trop approfondir le texte tellement il est guerrier macho hypertestostéroné) ...

http://www.aidenet.eu/chants01.htm

... Une immense et superbe devise républicaine humaniste LEF, que nous pourrions moduler en Liberté, Egalité, Solidarité, Laïcité. 

Donc il ne s'agit pas de changer de territoire, ni de drapeau, ni d'hymne national.

Il s'agit, pour nous, de rester fidèles à notre devise. 

Si nous désirons garder jalousement nos privilèges, soit hérités, soit acquis (FF ou EM), sommes-nous fidèles à notre devise ? Hum ...

Si nous désirons garder le peu que nous avons, en risquant de l'amoindrir car la génération spontanée c'est du pipeau (MLP), sommes-nous fidèles à notre devise ? Hum ...

Si nous désirons diminuer les grands privilèges des très privilégiés, sans trop les démunir mais pour "remunir" les plus démunis (JLM), sommes-nous fidèles à notre devise ? 
Tss, tss, tss ...

Ah le fameux hongrois Saint-Martin, qui donna la moitié de son manteau à un transi de froid à Amiens ! ... Tiens, la Hongrie et Amiens, cela me rappelle des gens, pas toujours partageurs ...

https://www.herodote.net/11_novembre_397-evenement-3971111.php

Voyez-vous, mes ami-e-s, j'évolue à grands pas. Je marche, mais avec des bottes de 7 lieues, car je n'ai aucune envie d'une petite balade de "retraité peinard aisé recroquevillé".

Je ne voterai pas blanc dimanche.

Je voterai OUI à JEAN-LUC MELENCHON.

A bientôt car ...

A SUIVRE ...



(Souvenir ...). 

mercredi 19 avril 2017

Simon Bolivar était un Basque !

( ... )

Bonjour mes ami-e-s.

Né à Caracas 6 ans avant la Révolution française, en un Vénézuela sous le joug espagnol catholique depuis environ 3 siècles, Simon BOLIVAR était originaire par ses ancêtres de la Biscaye. C'est l'une des 7 provinces du Pays basque (Guernica, Bilbao ...). 

Simon était un bourgeois.

Il fut très impressionné par les Idées des Lumières et par Napoléon Bonaparte.

Cependant ...

La France républicaine ayant aboli les privilèges de la Noblesse de sang héréditaire bleu, se retrouva entre les mains d'une seule famille de même sang génétique impérial, les Bonaparte. C'est ainsi que le Roi d'Espagne Ferdinand VII abdiqua le 6 mai 1808, pour laisser le trône au propre frère de Napoléon Ier ... Joseph-Napoléon Ier ... 

Bonjour le progrès !

Du coup, le Vénézuela de Bolivar risquait de passer du joug espagnol royaliste au joug français impérial. 

C'est alors que l'insoumis Simon Bolivar alla chercher à Londres l'appui des Britanniques. Ces derniers firent mine d'être neutres mais soutinrent Bolivar (moyennant quelques concessions). En effet, l'Angleterre venait de s'unir à l'Espagne pour lutter contre l'envahisseur français napoléonien.

Le Vénézuela devint une République pour la première fois en 1810, avec l'aide active des Anglais. Il y eut des soubresauts, et une sombre affaire de trahison avec un certain Francisce de Miranda.

Quant au "peuple", il n'eut le droit que de tuer ou bien de se faire tuer, ben voyons, comme avec Napoléon Ier ("Guerra a muerte"). Les Lumières humanistes, c'est bien, mais cela a ses limites ...

La Colombie vit le jour, bien avant le narcotrafic actuel.

Le Pérou sortit du joug de la Couronne d'Espagne fin 1824, mais avec un Simon Bolivar à sa tête, qui fit promulguer une loi sur l'imprimerie, réprimant tout écrit lui étant défavorable ... Olé la liberté d'expression !

Dans son manifeste de Carthagène (1812), Simon Bolivar ne semble pas favorable au Suffrage Universel, se plaignant des "hommes de la campagne, si ignorants qu'ils votent machinalement" (quant aux femmes ...).

Naissance de la Bolivie en 1825. 

Puis il y eut le rêve de la Grande Colombie, et la terrible tuberculose.

Simon Bolivar en mourut en 1830, ayant libéré le Nord de l'Amérique du Sud de son cordon ombilical royal espagnol catholique, et le laissant face à son destin de Liberté.

Cet homme fut grandiose, mais il ne fit pas que du bien, car il était "humain".

Sur place, semble-t-il, il n'a pas laissé de trop mauvais souvenirs. Alors il a probablement fait plus de bien que de mal.

J'ai retrouvé une ancienne photo, que j'avais prise à Paris, du côté du Pont Alexandre III :


(Où il est question de la "gloire de la race latine" ... Ouh là là !).


https://fr.wikipedia.org/wiki/Sim%C3%B3n_Bol%C3%ADvar
-
https://fr.wikipedia.org/wiki/Statue_%C3%A9questre_de_Sim%C3%B3n_Bol%C3%ADvar_(Paris)


A bientôt car ...

A SUIVRE ...


 (Et la Douane, alors ! Photo prise à Urepel, lors du départ de la Korrika 2015 ...).

  

mardi 18 avril 2017

Mariage blanc.

(Je t'aime, un peu, beaucoup ... et puis on s'en balance ...).

Bonjour mes ami-e-s.

Parfois des souvenirs étonnants sonnent à la porte de notre mémoire.

Un jour, j'ai rencontré une jeune fille et un jeune homme fort brillants. Ils avaient de l'ambition. Ils décidèrent de se marier car cette union était indispensable pour leur carrière. Je crois qu'ils devaient aller dans des pays où le mariage hétérosexuel était nécessaire pour gravir les échelons.

Quelques mois plus tard, je les ai revus "just married". Pas le moindre signe de tendresse.

Deux ans plus tard, ils divorcèrent car ils avaient atteint leur but professionnel.

Chacun est libre. D'autant que tous les deux firent des étincelles; aucun ne fut lésé.

Sinon, celui qui permet à l'autre de faire carrière, en l'épousant, a intérêt à se faire payer très cher. Ou bien à rester, si la place est bonne et cotée en bourse.

A bientôt car ...
A SUIVRE ...



lundi 17 avril 2017

Nicole NOTAT, soutien d'Emmanuel MACRON ? Normal ...

(Meuh non, ce ne sont pas les Caraïbes !)


Bonjour mes ami-e-s.

Ah madame Nicole Notat ! Femme de talent, allant de la direction du syndicat CFDT à la fonction de patron d'entreprise.

Ah mais elle fut membre du conseil de surveillance du Monde S.A.

Alors c'est normal qu'elle soutienne Emmanuel Macron, puisque le Monde soutient EM.

Je me souviens l'avoir entendue, ainsi que Pascal Lamy, lors d'un dîner organisé par Transparency International France à Paris. Monsieur Lamy ne m'avait pas passionnée, mais j'avais trouvé madame Notat assez claire dans ses raisonnements.

Seulement, passer du syndicalisme au patronat, c'est surprenant. Mais bon, chacun est libre de profiter de ses bonnes adresses.

Ah mais Transparency International, c'est le milliardaire George Soros, donc "MoveOn", c'est-à-dire "En Marche !" 

http://www.fondation-prometheus.org/wsite/publications/newsletter/avril-2016/la-transparence-et-l%C3%A9thique-jusquau-bout-lettre-ouverte-%C3%A0-daniel-leb%C3%A8gue/

Tout cela est fort logique.

Monsieur Pascal Lamy, PS, fut directeur général de l'OMC (Organisation mondiale du commerce). Ah mais il est très investi dans Transparency International aussi.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_Lamy 

Tout cela fait un peu penser à la gauche caviar. 
Vous ne trouvez pas ? 
Mais bon, chacun est libre.

C'est bizarre que TI n'ait pas découvert le scandale LuxLeaks.

Ah monsieur Jean-Claude Juncker, le Luxembourg, l'évasion fiscale et la commission européenne ! 

Et l'amour des beaux costumes de messieurs Fillon et Moscovici. 

Je comprends que certains soient tant pro-européens !

Je suis allée également à une réunion de l'association AntiCor à Paris.

Pas du tout "le même monde", encore que ...

A bientôt car ...

A SUIVRE ...

(Meuh non, ce ne sont pas des libellules, ouvre les yeux un peu !).
 

dimanche 16 avril 2017

ATTENTION A UNE NOUVELLE ACUTISATION DE L'ANTISEMITISME !

(Le Premier Testament dans le texte ...).


Bonjour mes ami-e-s.

En révisant mon Histoire de la IIIème République ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Troisi%C3%A8me_R%C3%A9publique_(France)

... je suis tombée sur un nom qui m'était inconnu (chapitre sur les origines du Boulangisme, dernier paragraphe, troisième ligne) :

"C'est également là où Drumont distille ses thèses antisémites."  

Donc je vais voir l'article WIKI concernant ce DRUMONT, et là, effarement ! 

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Drumont 

Qu'il soit fils d'un Adolphe psychotique délirant n'a pas du arranger son patrimoine génétique. 

Mais ce qui m'a le plus anéantie, c'est de lire qu'il existait, sous la IIIème République (Liberté, Egalité, Fraternité ... Olé !), un groupe parlementaire "antijuif". Car ce monsieur DRUMONT fut député d'un groupe politique dit "antijuif".

Quant à écrire un livre intitulé "La France juive", c'est du même acabit que d'évoquer "un vote juif".

Il a donc fallu la Shoah pour que tout cela cesse. Cher payé, tout de même !

Mais cela a-t-il vraiment cessé ? Je n'en suis pas certaine. 

Revenons à l'origine du mot "antisémitisme". Ce n'est pas si vieux. Cela date de la fin du XIXème siècle.

https://www.herodote.net/610_a_1492-synthese-24.php

-

https://www.herodote.net/1492_a_nos_jours-synthese-25.php

Nous sommes passés de l'anti-judaïsme à l'anti-sionisme via l'anti-sémitisme.

Donc guerre de religion, puis guerre territoriale, via le racisme.

ATTENTION DANGER AMALGAME !

Car les fondateurs du Christianisme, qui pratiqua parfois l'anti-Judaïsme, étaient juifs (Jésus de Nazareth, bien aidé par Paul de Tarse) !

Ceci étant, nous pouvons être pro-Israéliens sans être pro-"Guerre des Six Jours".

Je ne comprends pas très bien la différence entre le racisme tout court et l'antisémitisme. Pourquoi fait-on une différence entre le racisme anti-juif (antisémitisme) et les autres racismes (anti-noir, anti-arabo-musulman and Co ...) ?

Peut-être à cause de la récente affolante Shoah ? 

Mais l'esclavage négrier, ce ne fut pas "top, top" ... 

https://memorial.nantes.fr/esclavage-et-lutte-pour-la-liberte/l%E2%80%99esclavage-et-les-traites-negrieres/

... et les homosexuels ne furent pas mieux lotis que les juifs dans les camps nazis. Mais bon, un Aryen homo, ce devait être moins pire qu'un juif ou un tzigane ...

Il est certain qu'en baissant le pantalon des petits garçons pour savoir s'ils étaient circoncis, les nazis et leurs complices ne pouvaient détecter l'homosexualité. Pauvres gosses !

Je fais erreur ? C'est possible ...

Pouvons-nous comparer les barbaries entre elles ?

A bientôt car ...

A SUIVRE ... 



(MERDE à la discrimination !).